Rechercher

Aime-toi toi-même..

Amour.
On aime ce mot, ou peut-être pas. Certains sont gênés quand on le prononce. Moi je l’aime. Et je suis amoureuse de l’amour.
Inconditionné, pur, complice, épanoui, sauvage, timide, partagé, unique, grand.
Il y a l’amour pour l’amour, l’amour pour la vie, l’amour pour son chien, l’amour pour sa maman, l’amour pour les autres, l’amour pour une femme/homme, il peut prendre plusieurs formes, et puis il y a ma préférée : L’ amour envers soi.

C’est quoi l’amour envers soi au juste ? On en parle mais qu’est-ce que ça veut dire ? Je n’ai pas la prétention de détenir la vérité absolue mais je peux te dire ce que ça veut dire pour moi aujourd’hui.
C’est m’accueillir comme ça, naturellement, me regarder dans le miroir avec un sourire.
Cela m’a pris des années j’admets, c’est difficile. Mais c’est tellement bon quand tu réussis !

S’aimer est comme chérir un enfant, sauf que cet enfant c’est nous-mêmes. Un enfant est à nourrir, protéger, amuser, accompagner, il faut lui apprendre des choses et avec patience. L’apprentissage demande du temps, c’est normal. Il faut le féliciter quand il réussit quelque chose, parce que non, ce n’est pas donné pour acquis, c’est toujours exceptionnel ! Il faut lui accorder du temps.
Et s’il fait une bêtise ? Tant pis, on peut lui pardonner avec bienveillance, il en aura tiré une leçon, parfois c’est déjà dur comme ça, pas besoin d’en rajouter une couche. Vous seriez capables de parler avec un enfant avec des mots durs, injustes, insultants, agressifs ? Ou plutôt avec douceur, encouragement, bienveillance, gentillesse ?

S’aimer est se mettre à la première place, savoir dire non (aux autres) et oui à soi. S’aimer c’est ne pas s’en prendre à soi quand quelque chose dans notre vie ne va pas, quand l’autre nous laisse tomber. C’est ne pas se juger et dénigrer. Mais se trouver merveilleux (se) comme ça. Avec tous ses défauts (sur lesquels, bien sûr, on peut toujours travailler).

Et puis l’amour génère de l’amour. C’est vrai, quand on s’aime on est aimés en retour, sans devoir trop en faire. C’est naturel ; Karmique presque.
Comment peut-on prétendre que quelqu’un d’autre nous aime quand nous en premier ne le faisons pas, réfléchissez-y, c’est contradictoire. Conseillerez-vous à vos amis, un restaurant que vous n'avez pas jugé bon ? Je ne pense pas.
Pourtant on demande de l’amour aux autres. On s’accroche avec désespoir à toutes sortes de personnes et on demande de l’amour inconditionnel. Ce n’est pas de l’amour, c’est de la peur, peur d’être seul, besoin de combler des vides que nous-mêmes devrions combler.

Et toi, Quand est-ce que tu t’aimes comme ça ?
Quand est-ce que tu te pardonnes ?
Que tu décides d’être heureuse ?
De ne pas dépendre des autres ?
De te sentir libre et fière de qui tu es, comme tu es ?
C’est quand que tu arrêtes de vouloir être celle que tu n’es pas ? Celle que ton partenaire te demande d’être ?
C’est quand la dernière fois que tu t’es regardée avec amour dans ton miroir et tu t’es accordé un sourire ?
C’est quand que tu arrêteras de pleurer parce que tu ne ressembles pas à l’influenceuse lambda ?
C’est quand que tu te diras que tu es bien seule et tu y croiras vraiment ?
C’est quand que tu t’accorderas du temps pour toi sans enfants, partenaire, travail, famille, amis ? toi et toi seule.

Aujourd’hui.


50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout